Bonne gouvernance

ODD 16 I Paix, justice et institutions efficaces.

La gouvernance est modelée par toutes sortes d’expériences. Elle couvre des activités sous-tendues par des objectifs communs. Ces objectifs peuvent s’inscrire ou non dans des mécanismes légaux et formels de responsabilité et ne requièrent pas nécessairement des pouvoirs de police pour surmonter les méfiances et obtenir l’application de la norme. En d’autres termes, la gouvernance est un phénomène plus large que le gouvernement. Elle inclut les mécanismes gouvernementaux, dans le sens strict du terme, mais elle s’étend à des dispositifs informels, non gouvernementaux, par lesquels, au sein de ce cadre, individus et organisations poursuivent leurs propres intérêts. Une bonne gouvernance doit associer tous ces acteurs qui, à des titres divers, ont une légitimé à intervenir dans le domaine concerné.

Actuellement, les défis majeurs de la bonne gouvernance se traduisent dans un certain nombre de mécanismes qui s’entremêlent les uns aux autres. Parmi lesquels : (i) la légitimité politique et l’imputabilité ; (ii) la liberté d’association et la participation ; (iii)  l’existence d’un système judiciaire fiable ; (iv) la responsabilisation des bureaucraties ; (v) la liberté d’information et d’expression ; (vi) la gestion efficace et efficiente du secteur public ; et (vii) la coopération avec les organisations de la société.

pexels-marco-allasio-4677601

Présentation des solutions

Lecture en cours